Il peut arriver qu'on se sente en décalage vis à vis de son entourage (wahou la rime...il est temps que le ouikende arrive).

Quelque soit ce dernier (le décalage, pour les deux du fond qui ne suivent pas), peu importe, le tout c'est de l'assumer, fièrement, la tête haute, la poitrine bombée (surtout pour les filles).

Le décalage n'est-il pas un point de vue subjectif ? Un peu comme lorsqu'on se demande ce qu'est la normalité finalement.

Hého après tout, qu'est-ce qu'on s'en fout (faut vraiment que j'arrête avec les rimes...) !

On va pas se faire un noeud au cerveau alors qu'arrive le repos (*PAN*)

Bon ouikende à vous les p'tits fous !

(=^-^=) /

Décalage
Décalage
Décalage
Retour à l'accueil