Ça faisait un bout de temps qu'on avait remarqué cette maison abandonnée en bord de départementale.

Chaque fois,, on se disait que ça serait pas mal de tenter le coup (mais ça vous vous en foutez bande de chenapans ! Si-si, je le vois bien que vous n'en avez rien à fiche grrrrr).

Bref... le ouikende dernier, on s'est décidé à passer à l'action (discrète).

Le matos et nos pommes chargés dans la Ouistiti-mobile et un texto à Max plus tard (si vous ne savez pas qui est Max, alors là vous m'décevez *secoue la tête*), nous voici sur la départementale.

On passe devant la maison sans ralentir (histoire de pas éveiller les soupçons...et oui, c'est que nous, on sait qu'on ne fait rien de mal, si ce n'est de la violation de propriété privée mais ce que je veux dire, c'est que notre seul but reste de faire des photos et de se faire des souvenirs).

On repasse une nouvelle fois devant, toujours à bord de la Ouistiti-mobile, qu'on fini par garer sur un parking un peu plus loin (séquence astuce : éviter de se garer à proximité immédiate de l'endroit...pour des raisons évidentes de discrétion).

Pénétrer à l'intérieur de "la maison de la bière" (vous saurez pourquoi ce surnom en zieutant les photos) ne présente aucune difficulté si ce n'est de ne pas se faire repérer par le voisinage et de se battre un tout petit peu contre la flore qui a repris ses droits (surtout ces saloperies d'orties de m**de !!! Non mais d'habitude je ne crache pas sur le boulot de Maman Nature mais là sans déc', à quoi ça sert les orties ????).

Une fois dans la maison : joie (aucun tag à l'horizon) et déception (il ne reste rien de rien ou presque).

Enfin joie...avant de presque failli faire dans mon froc en entendant un coup de feu résonner.

Il ne s'agissait que d'un chasseur chassant le chépakoi dans le terrain juste en face, lui aussi en bordure de départementale (la même que celle où se trouve la maison, forcément).

J'ai également failli compisser mes chausses une fois à l'étage parce que j'avais entendu un bruit sourd dans l'escalier...alors qu'il ne s'agissait que de ma binôme ayant (je pense parce qu'elle ne veut pas l'avouer) failli rater une marche (à sa décharge, j'ai manqué de me rétamer de peu aussi).

Par contre, il n'y a quasiment plus rien (oui je sais je l'ai déjà dit) et l'endroit semble à l'abandon depuis...depuis...ben depuis toussa en fait (à vue de pif on pense que ça doit bien être à l'abandon depuis plus de 20 ans).

On n'en sait rien puisque aucune info ne filtre sur le net (ou alors c'est qu'on s'y est pris comme des manches (ce qui n'est pas impossible).

Si un lecteur a des infos sur l'histoire de cette maison, qu'il n'hésite pas à me contacter ou à commenter !

(=^-^=) /

Cliquez sur les vignettes pour apprécier les images en grand :-)
Cliquez sur les vignettes pour apprécier les images en grand :-)
Cliquez sur les vignettes pour apprécier les images en grand :-)
Cliquez sur les vignettes pour apprécier les images en grand :-)
Cliquez sur les vignettes pour apprécier les images en grand :-)
Cliquez sur les vignettes pour apprécier les images en grand :-)
Cliquez sur les vignettes pour apprécier les images en grand :-)
Cliquez sur les vignettes pour apprécier les images en grand :-)

Cliquez sur les vignettes pour apprécier les images en grand :-)

Cliquez sur les vignettes pour apprécier les images en grand :-)
Cliquez sur les vignettes pour apprécier les images en grand :-)
Cliquez sur les vignettes pour apprécier les images en grand :-)
Cliquez sur les vignettes pour apprécier les images en grand :-)
Cliquez sur les vignettes pour apprécier les images en grand :-)
Cliquez sur les vignettes pour apprécier les images en grand :-)
Cliquez sur les vignettes pour apprécier les images en grand :-)

Cliquez sur les vignettes pour apprécier les images en grand :-)

DEDICACE à Pierre-Antoine

Encore désolé de t'avoir fait attendre cher ami, j'espère que tu apprécieras les images

( '^_^)

Retour à l'accueil